Actualités

Nos Publications

Le marché de la viande au Royaume-Uni

Le marché de la viande au Royaume-Uni est un marché estimé à 19,85 milliards de livres sterling dont la valeur est en augmentation annuelle continue depuis 10 ans. Les exportations britanniques de viande rouge (bœuf, agneau et porc) se portent bien puisqu’elles ont dépassé les 487 millions GBP et 183 000 tonnes au cours du 1er semestre 2018, soit une hausse de 7% avec le 1er semestre 2017. La performance la plus importante pour le Royaume-Uni a été réalisée par la vente de bœuf réfrigéré et congelé, avec des exportations en hausse de 18% en valeur, hausse en grande partie générée par l’Irlande, les Pays-bas et la France (120 millions GBP pour ces 3 pays). Qu’en à elle, les exportations de porc ont progressé de 3% en valeur, malgré une petite baisse des volumes, la Chine restant le marché clé pour les exportations britanniques de viande de porc, en représentant 22% des volumes. Fort est de constater que le Le marché de la viande au Royaume-Uni se porte bien mais quelles sont les éléments qui définissent se marché?

Un marché dépendant des importations étrangères

2 millions de tonnes de viande sont importés par le Royaume-Uni chaque année. Environ 45% de la viande et des produits à base de viande consommés au Royaume-Uni sont importés et environ 24% de la production britannique est exportée. Le Royaume-Uni est loin d’être autosuffisant. En 2015 le Royaume-Uni a produit uniquement 75% du bœuf, 92% de l’agneau, 55% du porc et 73% du poulet consommé sur son territoire. Les importations jouent un rôle essentiel pour assurer la sécurité alimentaire et garantir le meilleur choix pour le consommateur. Le Royaume-Uni exporte 16% de sa production de viande de bœuf, 27% de sa viande d’agneau, 26% de sa viande de porc et 19% de sa volaille. Les exportations permettent aux fermiers britanniques de réaliser davantage de bénéfices et de vendre les pièces qui ne trouvent pas de demande sur le territoire national.

Une demande britannique de plus en plus exigeante

La dépense en viande en moyenne par personne est de £ 6,23 par semaine, ce sont les dépenses alimentaires les plus coûteuses chez les britanniques. Le marché britannique de la viande présente des caractéristiques particulières : bien qu’il soit petit en volume parmi les économies développées mondiales, il se distingue par une consommation élevée en valeur par habitant. Alors que le marché en volume est en baisse successive depuis 5 ans, la valeur du marché augmente chaque année. En effet, le marché continue de se développer, aidé par la reprise économique en cours, la demande revitalisée et la diversification de l’industrie, offrant une gamme de produit plus variée. Ainsi la demande domestique recherche des produits à bon prix qui offrent également une qualité supérieure. Déjà un marché de choix pour les firmes européennes exportant des produits de qualité supérieure, aujourd’hui le marché britannique présente de nouvelles opportunités de développement.

L’Union-Européenne, partenaire commercial vital du Royaume-Uni

L’Union-Européenne est le principal partenaire commercial du Royaume-Uni. Plus de 80% des importations de viande britanniques provenaient de l’UE l’année dernière, les Pays-Bas, l’Irlande, l’Allemagne et le Danemark étant les principaux fournisseurs. La part des importations européennes sur le total des importations vers le Royaume-Uni est de moins de 20% de la viande d’agneau, la Nouvelle-Zélande étant le fournisseur privilégié de cette ressource, mais de plus de 90% concernant la volaille le bœuf et le porc. Les consommateurs de l’industrie au Royaume-Uni s’attendent à avoir accès à une viande de haute qualité et exigent une stabilité et une offre continue de ses fournisseurs européens. L’un des plus grands défis pour le Royaume-Uni sera de garantir les approvisionnements de l’Union-Européenne. Contrairement à beaucoup d’autres aliments, les droits de l’UE en matière de viande ont été fixés à des barèmes si élevés que la seule façon d’importer a été effectuée grâce à une multitude de quotas d’importation à titre de concession. Par ailleurs, le quart de la production britannique est exportée et essentiellement en Europe. Cet accès au marché européen est essentiel pour l’industrie britannique. En effet les exportations permettent à l’industrie britannique d’y réaliser davantage de bénéfices.

L’impact du Brexit sur Le marché de la viande au Royaume-Uni

Il y a beaucoup de choses que nous ne savons pas sur la façon dont le vote de Brexit va jouer, mais une chose que nous savons avec certitude est la suivante: les mois à venir seront une période de changement pour le secteur de la viande du Royaume-Uni, apportant de nouvelles opportunités mais aussi des risques qui doivent être sérieusement envisagés. La dévaluation du livre sterling accroit la compétitivité des produits domestiques face aux importations européennes sur le court terme. Cependant le pessimisme créé par l’incertitude des années post Brexit risque de ralentir les investissements et d’augmenter l’inflation ce qui peut avoir un impact négatif sur la production domestique. Les nouveaux accords commerciaux prendront du temps : à moyen terme, les effets du Brexit sur l’industrie de la viande dépendent des accords commerciaux que la Grande-Bretagne réalisera avec ses partenaires. Alors que l’Union-Européenne est actuellement le partenaire commercial le plus important pour la viande, il est envisageable que le Royaume-Uni cherche à élargir la concurrence en permettant des importations supplémentaires d’autres pays exportateurs, comme le Brésil et les États-Unis. Cependant les exigences élevées de la Grande-Bretagne concernant le bien-être animal et la qualité de la viande peuvent constituer un obstacle à des accords commerciaux plus larges. En général, les accords commerciaux pour les produits alimentaires et agricoles ont tendance à avoir une faible priorité dans les négociations commerciales et sont souvent les plus difficiles à réaliser en raison des considérations sanitaires. Ainsi nous ne devrions pas nous attendre à des changements dans le commerce rapidement.

Le développement du bio au Royaume-Uni

Avec 84000 tonnes de viande consommée en 2016, le Royaume-Uni est le plus large marché européen pour la viande bio. Les labels bios et naturels se répandent et la demande en produits bios augmente malgré leur prix élevé comparé aux viandes standards. Le Royaume uni est devant la France (81700 tonnes) et l’Allemagne (44100 tonnes). Le Royaume Uni connait aussi la croissance la plus forte en Europe. La consommation de viande bio a augmenté plus que dans n’importe quel autre pays, enregistrant une croissance de 17% depuis 2012, contre 7% de taux de croissance annuel en France. Les consommateurs britanniques ont acheté presque deux fois autant de viande bio en 2016(840000 tonnes) qu’en 2012 (44200 tonnes).

Le développement du marché halal au Royaume-Uni

La demande en viande halal, caractéristique importante chez les communautés musulmanes, augmente aussi au Royaume-Uni où les musulmans forment une minorité importante de la population. En 2015, la population musulmane est estimée à 3 million au Royaume-Uni. Cette population croît plus rapidement que la population globale. La population musulmane au Royaume-Uni augmentera de 73% d’ici 2050 selon les estimations. La taille du marché halal aura tendance à augmenter de même. Environ 20% de la viande de mouton est consommée par la communauté musulmane. Le marché halal joue un rôle crucial sur le marché de la viande de mouton au Royaume-Uni.

Le marché des substituts de viande au Royaume-Uni

Le marché des substituts de viande devrait atteindre 5,96 milliards de dollars d’ici 2022. Les substituts de viande : tofu, protéines végétales, ont longtemps été laissés de côté, mais une sensibilisation accrue au cours des dernières années a suscité un vif intérêt pour l’alimentation verte. Et la tendance devrait se poursuivre dans les prochaines années. Au Royaume-Uni, plus d’un demi-million de personnes suivent maintenant un régime vegan, évitant les produits d’origine animale comme la viande, le poisson, les œufs, le fromage, le lait et le miel. Cela a comparé à seulement 150 000 il y a dix ans; il ne semble être qu’une question de temps avant que le chiffre dépasse un million.

Comment Expandys peut vous aider?

Nous vous accompagnons tout au long de votre processus de développement de votre activité au Royaume-Uni en vous proposant des solutions opérationnelles :

  • Étude de marché
  • Identification des partenaires commerciaux
  • Sélection des sous-traitants
  • Création et gestion de filiale
  • Accompagnement pour les JV, fusions-acquisitions et partenariat
  • Recrutement et coaching local

 

Consultez-nous